top of page

Acheter son matériel de plongée pour les nuls

Le détendeur

Le détendeur est un gros investissement; probablement l'équipement de plongée le plus cher que vous allez acheter et certainement le plus important ! Il est donc important de savoir ce que vous voulez et ce dont vous avez besoin, avant de l'acheter. Nous avons écrit cet article pour vous guider à travers les options et pour comprendre quels sont les différents types de détendeurs et comment ils diffèrent.



Premièrement, qu'est ce qu'un détendeur ? Lorsque nous parlons de détendeur, nous faisons référence à tout le système de respiration. C'est la pièce la plus importante de votre équipement car elle permet au plongeur de respirer sous l'eau. Les composants qui forment le détendeur sont:

  • Premier étage - pôle principal

  • Deuxième étage - là où les plongeurs respirent

  • Source d'air de secours - ou "pieuvre" pour votre compagnon en cas d'urgence

  • Tuyau d'inflateur basse pression (LPI) - se fixe au BCD et est généralement fourni à l'achat d'un BCD.

  • Console/SPG (manomètre submersible) - fournit des informations au plongeur.

Lorsqu'on achète un détendeur, même s'il est possible de l'acheter dans son ensemble, chaque pièce peut être vendues séparément. Cela veut dire que vous pouvez mélanger modèles et/ou marques pour trouver ce qui répond le mieux à vos besoins.


Le premier étage


Le premier étage est attaché au cylindre et son rôle est de réduire la pression dans la bouteille (200 bar) à une pression intermédiaire (environ 10 bar). Le premier étage a différentes variantes:







1. TYPE DE MONTAGE

De la même manière que les types de prises de courant varient d'un pays à l'autre, le premier étage dispose de deux options de raccordement différentes : DIN ou Yoke (A-clamp/INT). Dans le cas du "YOKE", le joint torique se trouve dans le réservoir, tandis que dans le cas du DIN, le joint torique se trouve dans le détendeur. Un détendeur DIN se visse dans un robinet de réservoir DIN et un détendeur de YOKE se fixe à un robinet de réservoir à étrier.

Le modèle à étrier était le standard de la plongée depuis le début, mais le modèle DIN, conçu à l'origine pour les plongeurs techniques, commence à devenir plus populaire dans le monde entier. En effet, le DIN se visse directement sur la valve de la bouteille, ce qui permet une connexion plus stable et plus sûre.


Options de connections pour les raccords DIN et YOKE

Des adaptateurs peuvent être utiliser pour les deux, donc pas besoin de trop s'inquiéter de votre choix mais l'option la plus simple est d'acheter un adaptateur simple pour le détendeur DIN, qui vous permettra de le fixer sur n'importe quel réservoir.


1. Un insert peut être utilisé dans un réservoir DIN pour le montage d'un régulateur à étrier.


2. Un raccord à étrier peut être vissé sur le régulateur DIN pour s'adapter à un réservoir à étrier.



2. LA MECANIQUE

C'est la façon dont le premier étage réduit la pression de la bouteille et il y a deux choix : le piston ou le diaphragme. Un détendeur à piston est moins protégé des éléments ; l'eau pénètre dans le premier étage et exerce une pression sur le piston, ce qui le rend moins adapté à la plongée en eau froide, mais plus adapté à la profondeur - plus la profondeur est importante, plus la pression exercée sur le piston est élevée. Il n'y a qu'une seule pièce mobile, ce qui facilite l'entretien. Le détendeur à membrane fonctionne avec un levier poussant contre une membrane dans un espace d'air et est mieux protégé des éléments. Le détendeur à membrane est généralement plus adapté à la plongée froide, mais il comporte davantage de pièces mobiles, ce qui rend son entretien plus complexe. En réalité, cela ne joue qu'un rôle mineur dans votre décision et les différences seront minimes, à moins que vous ne soyez un vrai technicien !

Une autre option est d'acheter un détendeur avec un Label Environnemental. Cela implique que le premier étage est protéger contre les éléments, et ne gélera pas si vous plongez dans une eau froide.


3. FACILITER POUR RESPIRER

C'est là que rentrera en jeu votre budget. L'option la plus simple est un détendeur non équilibré. Cela veut dire qu'il est affecté par la pression de l'eau; la résistance respiratoire va augmenter avec l'augmentation de la pression (profondeur), mais aussi avec la diminution de gaz dans votre bouteille. Il y a aussi le détendeur équilibré, ce détendeur va compenser le changement de pression, donc il n'y aura pas de changement au niveau de la résistance respiratoire en fonction de la pression. L'option favorisée pour les plongées techniques et profondes est le détendeur suréquilibré. Il augmente le débit à mesure que la pression augmente, rendant la respiration plus facile en profondeur. Ils sont, cependant, plus enclins au free-flow, ce qui peut être déconcertant pour un plongeur débutant.


4. NUMBER OF PORTS

Le premier étage est l'endroit où tous les tuyaux sont attachés par l'intermédiaire des "ports". Un détendeur standard comporte 1 ou 2 orifices haute pression et 3 ou 4 orifices basse pression. Les orifices basse pression sont destinés au deuxième étage, à l'alternate et au tuyau d'inflateur. Si vous plongez avec une combinaison étanche, vous aurez besoin d'une prise basse pression supplémentaire pour la connexion au gonflage de la combinaison étanche. Les ports haute pression sont destinés au manomètre ou à la "console", vous en aurez donc besoin d'au moins un. Si vous utilisez un émetteur pour votre ordinateur, il est préférable d'avoir un port supplémentaire. En résumé, plus vous dépensez, plus vous avez de ports.


Deuxième étage

Le deuxième étage réduit la pression intermédiaire (du premier étage) à une pression atmosphérique et c'est ce que vous respirez.


Là encore, il existe plusieurs options différentes. Certains détendeurs sont dotés d'un bouton de réglage qui permet au plongeur d'ajuster sa respiration et d'autres sont équipés d'embouts plus confortables, qui peuvent être achetés séparément à un prix relativement bas. Les embouts sont faciles à acheter et se déclinent en embouts standard, embouts de confort/orthodontiques ou même embouts moulables ; aucun n'est meilleur que l'autre et c'est le plongeur qui décide.


L'Octopus est le même que le deuxième étage, mais il est là pour votre compagnon en cas de panne d'air. C'est pourquoi il est souvent de couleur vive, généralement jaune, et possède un tuyau plus long.




Console

La console donne les informations, appelé le SPG/ manomètre submersible


Le SPG mesure la quantité de gaz dans la bouteille et peut être numérique ou manuel et mesurer l'oxygène en bar ou en PSI. Il peut être acheté en tant que console simple avec le SPG uniquement ou avec des options supplémentaires telles qu'un profondimètre et/ou un compas. Il s'agit là encore d'une préférence du plongeur, certains préférant un compas monté sur le poignet, ce qui laisse moins de place sur la console, tandis que d'autres préfèrent tout avoir au même endroit. En résumé, plus il y a de gadgets sur la console, plus vous paierez cher !


Pour résumer...


Déséquilibré Débit d'air affecté par la pression ou l'humidité

Équilibré / suréquilibré Meilleure respiration / débit d'air constant quelle que soit la profondeur


DIN - Meilleur pour les températures extrêmes, connexion plus sûre

Étrier - le plus courant


Piston - pièces simples, plus lourd, meilleur pour la profondeur

Diaphragme - plus de pièces, mieux protégé, plus léger


Joint environnemental - Protège contre la pénétration de matières ou d'eau, protège contre le gel dans l'eau froide.


Orifices :

Basse pression - 2ème étage, octo, tuyau d'inflateur +/- combinaison étanche

Haute pression - console +/- émetteur pour l'ordinateur



Comments


bottom of page