• PurpleDivePenida

Les femmes de la plongée : une nouvelle génération de communicantes

Updated: Jun 28

Nous poursuivons notre série sur les femmes de la plongée. Cliquez ici pour retrouver tous les articles.

Avec l’avènement des nouvelles formes de communication, une nouvelle génération de communicantes a pris le contrôle du web et des réseaux sociaux. Les femmes qui font de belles choses pour la conservation, la promotion des femmes dans la plongée ainsi que pour la plongée en général sont devenues des figures des réseaux sociaux et de renommée sur le web. En voici quelques-unes.


Océan Ramsey


Avec un million de followers sur Instagram, Océan a un réel pouvoir de sensibilisation à la cause des requins. Océan a une formation en biologie marine et a écrit sa thèse de maîtrise sur le langage corporel des animaux marins ainsi que sur leurs changements de comportement en présence d’humains. Elle a travaillé pendant 10 ans comme instructrice de plongée et a maintenant créé son propre programme éducatif sur les requins pélagiques ainsi que sur ses voyages. Elle est cependant surtout connue sur Instagram pour être un modèle, une plongeuse apnéiste et une défenseure de l’environnement avec un grand amour pour les requins ainsi qu’un grand talent pour les réseaux sociaux. Elle a plongé avec 32 espèces de requins dans le monde entier et s’est notamment accrochée à la nageoire dorsale du grand requin blanc avec rien d’autre qu’un masque et des palmes (nous ne sommes cependant pas sûrs que s’accrocher aux animaux soit une bonne idée mais le requin n’y a probablement pas fait attention).


Sarah Richard


Née en Grande-Bretagne, Sarah aime écrire à propos de la plongée et est devenue divemaster en Micronésie, où peu de femmes travaillent dans le milieu de la plongée. De par sa propre expérience, elle a réalisé que de nombreuses femmes étaient convaincues par l’idée préconçue que la plongée était un sport d’homme. Sarah a donc décidé de créer une plateforme où les femmes pourraient communiquer sur la plongée et où les professionnelles pourraient discuter avec de nouvelles plongeuses afin de les encourager et répondre à leurs questions. La plateforme est uniquement destinée aux femmes afin de leur permettre de poser des questions également plus ”féminines”. C’est ainsi qu’est née la page Facebook ”Girls that scuba” (plus de 40 000 adeptes), puis le site internet. Cette plateforme sert également à promouvoir les entreprises féminines liées à la plongée et à diffuser les exploits de plongeuses qui inspirent.


Sarah Richard, fondatrice de "Girls That Scuba"


Nadia Aly

Après avoir travaillé dans le monde de l'entreprise pendant plusieurs années, Nadia a décidé d'aller plus loin et a créée un site web sur la plongée, Scuba Diver Life. Ce fut un énorme succès et Nadia a rapidement pu quitter son travail pour se concentrer sur ses passions, la plongée et la photographie sous-marine. Avec plus d'un million de visiteurs par mois, Scuba Diver Life est aujourd'hui l'un des sites de plongée en ligne les plus populaires. Nadia dirige maintenant des expéditions de voyage et prend des photos sous-marines, tout en étant la directrice générale du site.

Sarah Gauthier

Jeune instructrice de plongée franco-canadienne, Scuba Sarah a toujours senti qu'elle avait une vocation à diffuser des idées écologistes et à encourager les gens à changer leur rapport à leur environnement, notamment en réduisant leurs déchets. Elle a décidé de parcourir les 7 continents et de tenir un blog sur ses voyages au fur et à mesure, en envoyant toujours un message environnemental. Dans les îles Caïmans, un ami a découvert que PADI filmait et leur a parlé de Sarah. PADI a immédiatement pensé qu'ils devaient braquer les projecteurs sur la jeune militante et Sarah a finalement eu la plate-forme dont elle avait besoin pour envoyer son message de conservation.


Madison Stewart

Comme Ocean Ramsey, Madison est très populaire sur Instagram, avec plus de 160 000 adeptes. Ayant grandi au bord de la mer, sur des bateaux, scolarisée à domicile, elle est aussi à l'aise dans l'océan que sur terre et a commencé à plonger à l'âge de 12 ans. À 14 ans, elle s'est sentie appelée à protéger les requins et s'est donné pour mission d'informer le grand public sur la diminution du nombre de requins et sur l'horrible commerce des ailerons de requins. Réalisant que le principal moyen de mettre fin au commerce des ailerons de requins est d'offrir d'autres moyens de subsistance, elle a lancé une entreprise d'écotourisme travaillant exclusivement avec les pêcheurs de requins, Projecthiu. Hiu signifie requin en indonésien, le projet est basé à Lombok, en Indonésie.

  • whatsapp-icon-png-white-8-300x200
  • TripAdvisor - White Circle
  • twitter