• PurpleDivePenida

Comment améliorer sa flottabilité en plongée


A la fin de leur cours PADI Open Water, la plupart des plongeurs n'ont pas le plein contrôle de leur flottabilité. Plus vous plongez, plus la flottabilité a tendance à s'améliorer, mais vous vous demandez peut-être encore comment ce photographe parvient à s'approcher de ses sujets, à rester totalement immobile pendant qu'il prend la photo, puis à reculer, presque comme par magie. Ou comment votre Divemaster peut pointer quelque chose du doigt et attendre que vous vous rapprochiez tout en restant parfaitement immobile pendant qu'il/elle vous attend.

Il y a trois clés " magiques " pour le contrôle de la flottabilité. Ce sont votre souffle, votre poids et votre position. En maitrisant ces trois éléments, vous verrez de réelles améliorations rapidement.


RESPIRATION

Rappelez-vous que votre respiration est votre moyen de contrôle de flottabilité principal. Pensez toujours d'abord à la respiration, puis gilet stabilisateur après si nécessaire, ce qui signifie que dans la plupart des cas, vous n'avez pas besoin d'utiliser la stab. Vous ne devriez le toucher que dans le cas de changements importants de profondeur. Vos poumons suffisent. Les moments clés pour utiliser votre respiration sont la descente (grandes inspirations, petites inspirations), rester stationnaire (inspirations et expirations égales), le mouvement vers le haut (grandes inspirations, petites expirations), l'ascension (utilisez votre respiration ainsi que votre stab pour réguler votre vitesse de remontée). Si vous regardez des plongeurs expérimentés, vous remarquerez qu'ils ne touchent que rarement leur stab. Faites de même et vous verrez d'énormes améliorations, vous serez également étonné de voir tout ce que vous contrôlez avec vos poumons. Chaque plongée est l'occasion de s'entraîner et de s'amuser.



Hovering upside down!

LESTAGE

Bien sûr, vos poumons ne fonctionneront pas aussi bien si vous n'avez pas le lest adéquat. Prenez le temps de bien vérifier votre lest. Vous devriez flotter à hauteur des yeux avec une stab vide tout en retenant une respiration normale à la fin de la plongée. Quand vous expirez l'air dans vos poumons, vous coulez. Il faut le faire à la fin de la plongée parce que l'air dans la bouteille a un poids que vous devez prendre en compte. Votre bouteille sera plus légère à la fin de la plongée qu'au début et vous devez être capable de maintenir votre palier de sécurité confortablement. Vous pouvez également faire un contrôle du poids pendant votre palier de sécurité. Placez votre plus petit poids dans un endroit facile d'accès (une poche ou attaché à vous) et passez-le à votre binôme pendant le palier de sécurité, puis vérifiez si vous pouvez encore rester au palier confortablement avec une bouteille presque vide (environ 50-60 bar). N'oubliez pas que votre combinaison de plongée affecte également votre lestage et qu'une nouvelle combinaison de plongée est très flottante, mais qu'elle le deviendra moins avec le temps. Vous pouvez noter votre " lest parfait " dans votre carnet de plongée et le réajuster au besoin au fur et à mesure que votre combinaison de plongée est comprimée. Si vous n'utilisez pas votre propre équipement, n'oubliez pas de noter l'épaisseur et le type de combinaison afin de pouvoir estimer plus précisément le lest nécessaire lors de votre prochaine plongée.



POSITION

Assurez-vous d'être en position horizontale lorsque vous plongez ; si vous avez l'impression que vos fesses sont toujours plus basses que votre torse, il se peut que vous ayez trop de lest ou qu'il soit mal placés. Cherchez un moyen de les placer dans une position plus confortable sur votre corps. Cela peut signifier utiliser des poches de poids intégrées ou encore mettre un plomb sur la sangle de votre bouteille. Votre dos vous en remerciera aussi.

Lorsque vous laissez l'air s'échapper de votre stab, assurez-vous que vous êtes dans une position complètement verticale avec la valve se connectant au gonfleur directement sous votre bras tendu, afin que l'air ait un passage facile vers la surface. Certains plongeurs appuient également sur leur stab pour s'assurer que tout l'air est évacué ou basculent un peu en arrière pour aider l'air emprisonné à trouver son chemin.



Pratiquer le ludion fait toujours du bien !


S'entraîner en s'amusant

Chaque plongée doit être l'occasion de jouer avec votre flottabilité, vous le ferez de toute façon pendant la plongée mais pourquoi ne pas le faire consciemment ? Par exemple, lorsque vous vous approchez pour regarder de près une petite crevette, un poisson ou une créature, faites-le, dans la mesure du possible, seulement avec vos poumons (expirez : approchez-vous, inspirez : remontez et repartez).

Vous pouvez aussi prendre quelques minutes au début de la plongée (ou à la fin lorsque vous devenez plus à l'aise) pour vous entraîner et jouer. Par exemple, essayez de vous stabiliser à une certaine profondeur juste avec votre respiration.

Ayez 1 ou 2 poids supplémentaires dans vos poches et entraînez-vous à les passer à votre binôme en restant immobile, puis à retrouver votre stabilité aussi vite que possible.


Vous découvrirez également que la plupart de ces exercices et beaucoup d'autres font partie de la plongée aventure Peak Performance Buoyancy du cours PADI Advanced. N'hésitez pas à faire cette plongée de formation, la plupart des gens la trouvent très utile. Vous pouvez également choisir la spécialité PADI Peak Performance Buoyancy, au cours de laquelle vous passerez en revue tous ces concepts et aurez beaucoup de plaisir à vous amuser avec votre flottabilité sous l'eau.

Vous serez si content lorsque vous aurez cette sensation d'équilibre parfait, comme si vous étiez suspendu par des fils invisibles, en parfaite position dans l'eau et si détendu... En attendant, amusez-vous bien à vous entraîner et joyeuses bulles !

  • whatsapp-icon-png-white-8-300x200
  • TripAdvisor - White Circle
  • twitter